Événements passés

12 déc 2018
CINÉ-CYCLE PREMIERES SOLITUDES

 

« Premières solitudes » : paroles d’ados à fleur de peau

La cinéaste Claire Simon capte les conversations de lycéens, marquées par la dislocation familiale et le futur incertain.

 

Lire la suite
14 déc 2018
LE GRAND BAL _ BUFFET DANSANT

CINÉBAL

VENDREDI 14 DÉCEMBRE - 19H

Soirée film + buffet dansant : 15 € RESERVATION CONSEILLÉE

Le grand bal de Laetitia Carton

Synopsis

« C’est l’histoire d’un bal. Un grand bal.

Dans le bocage bourbonnais, au mois de juillet, depuis plus de 27 ans, qu’il pleuve, qu’il gadouille, qu’il vente ou sous le soleil, on y danse, on y danse, pendant sept jours et sept nuits.

Tous en rond, nous sommes plus de deux mille, toutes générations confondues, du nourrisson à l’octogénaire. On y parle aussi plusieurs langues. On vient de partout. Ça tourne, ça virevolte, ça piétine, ça transe, ça transpire, ça rit, ça pleure, ça chante, ça joue, ça suinte, ça vit.

J’y danse aussi.

Mais cette année je vais aussi y faire un film. Tenter de partager, rendre visible ce tourbillon pour qui ne le connaît pas. Le film aussi comme un tourbillon.
Danser, danser, tenir, manger, danser, danser, danser, dormir, danser, danser, écouter son corps, sa fatigue, boire, danser, ne rien louper, des fois que ce soit mieux encore alors qu’on est parti se coucher, danser, se rencontrer.

Filmer les regards, les échanges, le « entre », la communauté, la somme de ses singularités, le mouvement balbutiant, naissant, l’agilité, la simplicité des expérimentés, les lâcher-prises, les libertés que l‘on prend, la folie douce, la grande humanité qui défile, la joie qui illumine les visages, les attentes sur les chaises, l’amour qui naît, la fatigue qui tombe, les liens qui resserrent et font tenir debout.

Donner à voir comme c’est différent, quand on ose enfin se toucher, quand on se regarde, quand on vit ensemble. Et que la vie pulse. »

Lætitia Carton

 

Lire la suite
20 déc 2018
CINÉCLASSIC : LES LUMIÈRES DE LA VILLE

20H30

Les Lumières de la ville (City Lights) est une comédie dramatique américaine réalisée par Charles Chaplin, sortie le .

Il s’agit du premier film sonore de Chaplin, mais qui, en l'absence de dialogues, comprend des intertitres. L'histoire commence par l'inauguration d'un monument dénommé "Paix et Prospérité" sur lequel dort un vagabond, donnant dès le début, le ton à une fable moderne drôle et sarcastique avec, à la clef, un gigantesque pied de nez (visible de façon concrète à la quatrième minute du film) aux institutions et à la société, en général. Le scénario traite, entre autres, de la mort (le suicide), des inégalités sociales et du handicap (la cécité) tout en s'autorisant une petite note d'espoir à la fin de l'histoire.

Il s'agit du premier film de l'actrice américaine Virginia Cherrill qui deviendra l'épouse de l'acteur anglo-américain Cary Grant en 1934, soit trois ans après la sortie du film.

 

 

Lire la suite
10 jan 2019
CINÉCLASSIC : LA LEÇON DE PIANO

À 20h30, nouveau CinéClassic : LA LEÇON DE PIANO

Lire la suite

Pages