Les événements

16 juil 2021
Chroniques de La Muse #15

Vivre avec un téléphone portable à portée de main est notre quotidien. Quand de jeunes cinéastes portent un regard sur cette omniprésence, on a de quoi être effrayé bien sûr, mais aussi attendri par son pouvoir. Les rapports aux autres, à soi, ont changé au fur et à mesure de la démocratisation de ces appareils, mais ont également fait évoluer le potentiel de nouvelles rencontres improbables. Tous ces constats peuvent donner à mépriser ou poétiser l’utilisation de cette machine devenue compagnon de voyage de toute une vie. Mais peu sont les cinéastes qui ont cherché à complètement le glorifier. Voici quelques exemples de courts métrages réalisés à ce sujet par des réalisateurs et réalisatrices jeunes et récompensés en festival pour leur regard remarquable.

WAY OUT

Réalisé par Yukai Du 

Royaume-Unis / 2014 / 2min. / Fiction animée

 

Quand les téléphones portables prennent le pouvoir sur les humains. Cela peut sembler être le pitch d’une mauvaise dystopie de série B. Mais la réalisatrice en fait une satire de la gourmandise maladive des êtres humains pour leur smartphone. Ce court métrage d’une esthétique renversante a notamment été sélectionné au prestigieux Festival International du Film d’Annecy en 2015. Il s’agit de son film de fin d’études, et elle en parle en ces termes : « personne ne peut échapper à la tendance de la technologie qui vient à l'origine de l'appétence sans fin des êtres humains. » 

 

https://vimeo.com/116099110

 

LE SANG DE LA VEINE

Réalisé par Martin Jauvat

France / 2021 / 17min. / Fiction

 

Une perle d’étrangeté et de romantisme sélectionnée aux festivals du film court de Clermont Ferrand en 2021, de Pantin, de  Bordeaux, et un coup de cœur Télérama. Ce film court est drôle, psyché, et profondément tendre. Le jeune réalisateur a 25 ans et il souhaitait faire "une comédie romantique à la sauce banlieusarde." Avec justesse il dépeint la pudeur, la maladresse, l’amour, et une génération qui paraît décomplexée parfois, ici avec absurdité et audace. C’est beau, et ça débute avec un match Tinder...

(Pour les plus profanes d’entre nous, Tinder est une application de rencontre et un « match » c’est lorsque deux personnes se sont repérées sur l’application est peuvent alors communiquer et plus si affinité…)

 
 

ASPIRATIONAL

Réalisé par Matthew Frost

USAA / 2014 / 3min. / Fiction

 

Ce film a fait le tour du monde et vous l’avez peut-être déjà vu. Mais à chaque visionnage il reste efficace. Il ne critique pas une génération mais une utilisation des réseaux sociaux qui paradoxalement nous coupe du monde réel et en même temps l’envahit à outrance. Kirsten Dunst qui joue son propre rôle dans le film est une star hollywoodienne célèbre dans le monde entier. Simplement, les réactions sur son visage, persistantes à vouloir rester bienveillante à l’égard de ces deux rencontres qui adviennent dans le film, sont universelles pour comprendre le choc qu’elle reçoit. Très court mais une gifle quel que soit notre rapport aux médias numériques. 

 

 

LA CROISÉE DES MUSES

Quand le cinéma rencontre les Arts

4 jours de festival en juillet

 

Toute l'équipe d'EIDOS - La Muse Cinéma est heureuse de vous annoncer une nouvelle édition de sa manifestation estivale qui pour l'occasion s'offre un nom "La Croisée des Muses", une affiche réalisée avec soin et amour par Lyvan Mopin et Marina Konther - deux jeunes artistes de l'ISCID en stage avec nous, et une programmation riche faisant se toucher les éléments, les regards, les sensiblités, les arts pour les plaisirs de tous et plus encore : soutenances publiques du Master Cinéma d'animation de l'Institut Supérieur Couleur Image Design de Montauban, expositions, avant-premières, séances accompagnées en salle et en plein air, concerts et ciné-concert, buvette et repas sur place. 

 

Programmation complète bientôt en ligne - Infos sur notre site ou au 05 63 63 44 74  

www.lamusecinema.org

 

Lire la suite